Villages à l'interieur

Le parc naturel de « la marjal de Pego-Oliva » :
Ce vaste espace de 1 290 ha est constitué d’étangs naturels, de marécages et milieux protégés. De nombreuses espèces animales et végétales y cohabitent au milieu des rizières. Son accès se fait par la Nationale N-332 en direction d’Ondarra-Vergel où vous trouverez une indication vers Pego.

Ce qu’il faut voir à Pego :

Dans le centre historique, la chapelle Ecce-Homo d’architecture baroque et l’église paroissiale de l’Assomption méritent d’y porter toute votre attention. La maison de la culture située dans un ancien manoir du XVIIIe siècle héberge le musée d’ethnologie et d’art contemporain. Dans le patio sont conservés les vestiges de la muraille du XVIIIe siècle. Surplombant le village on aperçoit le château de Ambra.

Visite d’Atzúbia :

Situé à 3,5 km de Pego, son centre historique d’architecture musulmane et la fontaine mauresque de la place de la mairie valent le détour.

Le château de Forna :

De Atzúbia à Forna, après avoir traversé la carrière et avant d’entrer dans Forna, sur une douce colline se dresse le château (consultez les horaires sur www.pegoilesvalls.es). Une courte promenade permet d’atteindre la porte de la forteresse en 5 mn.

Ce qu’il faut voir à Forna :

Forna, tout proche d’Atzúbia, possède un centre historique digne d’intérêt. Sur la place du village une curieuse petite grotte affublée d’une fontaine mauresque d’eau de source permet de nous abreuver comme le faisaient jadis les romains. Les plats du terroir que nous vous suggérons de goûter sont : le Blat picat (pot-au-feu au blé concassé), les coques escaldades (petites galettes recouvertes d’un coulis d’écrevisses, thon, tomates et légumes), les minchos (galettes accompagnées d’aïoli). Les plats de viande typiques sont le lapin à l’aïoli ou mijoté, la paella aux boulettes de viande, arroz con costra (plat de riz cuit au four avec de la viande de porc, du boudin, des légumes et des pois chiche, le tout recouvert d’un œuf battu en fin de cuisson). Pour les appétits plus frugaux, le goût des cerises de la région est tout simplement inoubliable.

La Vallée de Gallinera (Vall de Gallinera). Elle est formée par huit hameaux : Benirrama, Benialí, Benitaia, Benissivà, La Carroja, Alpatró, Llombai et enfin Benissili.

Chaque hameau est à lui seul un centre historique composé d’églises, de fontaines d’eau de source qui parcourt les lavoirs, les ruelles aux maisons peintes à la chaux, etc.

D’un village à l’autre nous apercevrons la Sierra Foradada qui comme son nom l’indique est une énorme trouée qui ajoure la montagne et donne une impression tout à fait spectaculaire. Dans cette zone, il existe deux châteaux, celui de Benirrama et celui de Benissili. D’accès peu aisé, ils avaient une fonction de guet pour protéger respectivement les entrées de la vallée par Pego et Planes. Le musée d’ethnologie de Alpatró et la coopérative de cerises « montaña de Alicante » méritent également le détour.

La Vallée de Alcalá (Vall d’Alcalà) :

En suivant la route à quelques kilomètres, on aperçoit la vallée de Alcalá et, après avoir traversé le village de Alcalà de la Jovada, il est facile de voir les ruines mauresques de l’Atzuvieta, ancien village abandonné en 1611 suite à l’expulsion des populations arabes de la région. Pour y accéder, prenez la déviation sur la gauche avant la « nevera de baix » (ancienne glacière) que l’on aperçoit à droite. Cette glacière, étonnament bien conservée, servait à stocker et élaborer les blocs de neige qui, vendus à Dénia, permettaient la conservation du poisson.

La Vallée de Ebo (Vall d’Ebo) :

De la Vall d’Alcalà à la Vall d’Ebo se trouve la grotte del Rull que vous pourrez visiter, vous serez subjugué par ses nombreuses concrétions formant des stalagmites et stalactites.

Visite de Ebo :

Le musée ethnologique abrite le collège municipal. La spécialité du village est une pâtisserie à base d’amandes appelée « ronyoses ».

En route vers le chateau de Ambra :

De Ebo vers Pego à 12 km sont visibles depuis la route les murailles du château d’Ambra. Pour y accéder sans difficulté, il convient d’emprunter le premier chemin à gauche en passant le batiment de Sant Joan et se garer sur un terre-plein à 50 m de la route pour entreprendre l’ascension du château à travers les pins (durée 10 minutes).

Nous repartons ensuite à Dénia.